Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le concept du tram-train peut désigner deux choses différentes. La première, c'est un matériel de transport qui emprunte à la fois des voies de train et des voies de tramway. La seconde c'est un train qui offre un maillage semblable à celui d'un tramway. Mais ces deux définitions, loin d'être antinomiques, sont tout à fait complémentaires. C'est tout le sens du nouveau projet que je vous propose aujourd'hui.

Lorsqu'on observe une carte des voies ferrées de Limoges et des précédents projets, on observe plusieurs choses. D'une part, le centre-ville, centre de vie, est pourtant à l'écart du réseau. D'autre part, de grands quartiers périphériques peuplés ou avec de grands équipements sont trop éloignés pour être bien desservis, c'est le cas de Beaubreuil, d'ESTER Technopôle, de Panazol, du Sablard ou du campus de Vanteaux par exemple. Pour remédier à cette desserte imparfaite, il existe une solution, c'est de prolonger les voies ferrées par des voies de tramway propres à desservir ces quartiers.

Carte du projet

MétroLim : une nouvelle version

Le détail ligne par ligne

Ligne A (Beaubreuil Rhin-et-Danube / Aixe-sur-Vienne)

La ligne A part sur des lignes de tramway du quartier de Beaubreuil qu'elle traverse dans son intégralité le long de l'axe principal. Elle passe par le récemment inauguré Pôle Fougeras, un parking relais pour les habitants du nord de l'agglomération. Elle dessert ensuite les quartiers pavillonnaires (Homère-Othello) puis le technopôle d'ESTER, ses écoles et ses entreprises avant de s'arrêter au Puy Ponchet, où l'on trouve de grands équipements comme l'Aquapolis ou le Multiplex. La ligne A passe en mode train à partir de la station Montplaisir, où elle offre une correspondance avec les lignes C, D et E. Elle dessert ensuite tous les faubourgs autour de Marceau, Carnot et Montjovis avant de rejoindre la ligne B à partir de la station Mauvendière. Elle dessert ensuite le campus de la Borie, l'IUT et le collège Maurois puis le collège Calmette et le sud du Val-de-l'Aurence et les quartiers pavillonnaires de la route d'Aixe avant de rejoindre Aixe-sur-Vienne par la vallée de l'Aurence.

Ligne B (Panazol Croix-Finor / CHU-Le Cluzeau)

La ligne B traverse toute la commune de Panazol et ses quartiers résidentiels en configuration tramway avant de desservir le CHU Chastaingt puis le quartier le long de l'ancienne route de Toulouse dont Legrand, le lycée St-Jean et le Sablard. Elle franchit la Vienne sur le pont Neuf et entame ensuite sa remontée vers le centre-ville par l'avenue Georges Dumas en offrant une correspondance avec les lignes C, D et E (station Mairie souterraine) au niveau de la station en surface puis dessert ensuite le centre via la station Orsay, entre place Churchill et place d'Aine. La ligne B rejoint ensuite la ligne A à Mauvendière en passant en configuration train et dessert le campus de la Borie, l'IUT et le collège Maurois puis le collège Calmette et le sud du Val-de-l'Aurence et les quartiers pavillonnaires de la route d'Aixe avant de repasser en configuration tramway pour desservir le quartier du Roussillon, le campus de Vanteaux, la clinique des Emailleurs, le CHRU Dupuytren et de trouver son terminus non loin de la station de la ligne C, CHU-Le Cluzeau.

Ligne C (Bosmie-Briance / Le Palais-sur-Vienne)

La ligne C est dans son intégralité en configuration train et dessert les communes de Bosmie-l'Aiguille, Condat-sur-Vienne, Isle avant de s'arrêter non loin de CHRU en offrant une correspondance avec la ligne B puis de remonter jusqu'à la mairie où elle retrouve les lignes B, D et E. Elle dessert ensuite la place Jourdan et la gare des Bénédictins avant de trouver une correspondance avec la ligne A à la station Montplaisir et de remonter vers le Puy Imbert et ses lycées (Jean Monnet, Maryse Bastié, Antoine de St-Exupéry) et de desservir la commune du Palais-sur-Vienne.

Ligne D (Family Village / Pôle Saint-Lazare)

La ligne D réemploie des lignes existantes dans la ZI Nord pour desservir celle-ci du nord au sud, partant du Family Village et rejoignant la ligne E au niveau de la station Uzurat-Buxerolles. Elle dessert ensuite la Bastide et la Foire-Exposition via une station souterraine avant de trouver une correspondance avec les lignes A et C à la station Montplaisir. Elle dessert ensuite la gare des Bénédictins, la place Jourdan et la Mairie (correspondance avec la ligne B) puis bifurque vers l'est et va rejoindre l'itinéraire de l'actuel trolley-bus 4 en mode tramway en passant entre industries et résidences du côté des Portes ferrées, de Ventadour, de Romanet avant d'arriver au pôle st-Lazare et de desservir la clinique Chénieux.

Ligne E (Couzeix-Valroses / Condat-Rigouroux)

La ligne E est intégralement en configuration train et part de l'est de Couzeix pour desservir les quartiers résidentiels de la commune avant d'arriver dans la ZI-Nord et de rejoindra la ligne D au niveau d'Uzurat-Buxerolles, elle dessert ensuite la Bastide et la Foire-Exposition via une station souterraine et trouve une correspondance avec les lignes A et C au niveau de la station Montplaisir. Elle dessert ensuite la gare des Bénédictins, la place Jourdan et la Mairie (correspondance avec la ligne B) puis traverse la zone industrielle au niveau de Romanet et de Valoine (zone commerciale) avant de desservir les quartiers résidentiels de Condat-sur-Vienne par l'est.

Un projet structurant pour quel coût ?

Ce projet a pour vocation de concerner tous les Limougeauds par l'étendue de ses lignes, 70 km au total, desservant tous les lieux d'activités majeurs de la ville, contribuant à sa dynamisation, permettant de trouver une vie sociale, et la rendant plus agréable à vivre pour tous. Le projet est respectueux de l'environnement car 100 % électrique et respectueux des comptes publics car il réemploie beaucoup de voies déjà existantes et ne nécessite en réalité que des aménagements et non pas des constructions. Par ailleurs, beaucoup de lignes emprunteraient des voies uniques avec croisement aux stations ne nécessitant pas de doublement de la voie, encombrant peu la chaussée et nécessitant moins de travaux donc un budget inférieur.

Le nouveau projet MétroLim doterait Limoges du quatrième réseau de tramway en France (hors IdF) derrière Lyon, Bordeaux et Montpellier pour des travaux d'une durée réduite et à un coût très maîtrisé. Voici le détail des aménagements à réaliser :

  • Construction de 24 stations de surface autour des voies de chemin de fer pour un montant de 24 millions d'€
  • Aménagement de 3 stations souterraines (Mairie, Jourdan-Fleurus et La Bastide) pour un montant de 25 millions d'€
  • Construction de 15 km de voies de tramway et 23 stations pour un montant de 130 millions d'€ sur la base du prix du tramway de Besançon
  • Électrification de 30 kilomètres de voies pour un montant total de 46 millions d'€ (pouvant être en partie financée par la SNCF)
  • Achat du matériel roulant, 30 rames courtes, comme celles du tramway de Besançon, pour un montant de 50 millions d'euros. Ces 30 rames permettraient le passage d'une rame toutes les 7 minutes sur les lignes A et B et toutes les 10 minutes sur les lignes C, D et E en heure de pointe, de 5h30 à 1h00, tous les jours de la semaine. Du fait de l'interconnexion des lignes, les stations entre Montplaisir et Mairie et celles entre Moulin Blanc et Mauvendière verraient un tram passer toutes les 3 minutes. La station Montplaisir comme la station Mairie verraient un tram toutes les 2 minutes, une fréquence très fine digne d'un métro !

​Le coût total du projet reviendrait à environ 275 millions d'€ ce qui est un prix extrêmement faible pour un projet d'une telle ampleur. Le projet peut par ailleurs être divisé en tranches pour étaler son coût au cours des années. Pour un montant qui aurait permis, au prix moyen, de construire à peine 11 km de ligne de tramway, l'agglomération de Limoges pourrait aménager 70 km de lignes !

Tag(s) : #MétroLim

Partager cet article

Repost 0