Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Train : Le Limousin au quitte ou double

Comme l'avait déjà annoncé la commissaire européenne aux Transports (voir ici), la LGV Limoges-Poitiers ne pourra pas bénéficier de financements européens, ne correspondant pas aux grandes orientations de la politique commune des transports. En effet, celle-ci promeut les projets multimodaux (fret-passagers) et ceux faisant partie du réseau transeuropéen, ce qui n'est pas le cas de la LGV Limoges-Poitiers qui s'achève quelque peu en cul-de-sac.

C'est pourtant dommage car la dernière tranche d'études continue, pour un coût de 42 millions d'euros, censé, selon les promoteurs du projet, être supporté à hauteur de 20 millions d'euros par les fonds européens. 20 millions d'euros à trouver donc ... D'autant plus dommage que le président Hollande avait déclaré que la LGV se ferait "s'il y avait des financements européens". Sans l'Etat, sans l'Europe, sans la quasi-totalité des collectivités territoriales, le Limousin continuera-t-il à s'entêter sur sa LGV pour laquelle il a déjà dépensé des dizaines de millions d'euros en études ? Il semblerait à en croire les responsables politiques limougeauds.

Pourtant, à supporter du bout des lèvres la ligne POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse), il y a bien un risque de voir celle-ci mourir à petit feu. Ce sont en effet des centaines de milliers d'habitants qui seraient concernés par une réduction de voilure du POLT qui ne desservirait en fait plus que Limoges. Exit, St-Sébastien, La Souterraine, St-Sulpice-Laurière, Uzerche et même Brive-la-Gaillarde et ses 100 000 habitants ... C'est la moitié du Limousin, la Creuse et la Corrèze, qui cesserait d'être desservie. La fréquence des trains passerait elle de 10 à 8 aller-retours quotidiens. C'est en tout cas une piste de travail suivie actuellement par la SNCF. Pourtant en mai dernier, le président Hollande annonçait 500 millions d'euros avant 2020 et la même somme après cette date pour "gagner en vitesse sur le POLT" avec un objectif de Limoges à 2h45 de Paris. Oui, mais à voir le Limousin et Limoges s'entêter sur une LGV hors de ses moyens et sans aucun soutien, peut-être à raison compte-tenu de la rentabilité annoncée, c'est la mort programmée du POLT qui s'annonce. A vouloir les deux, il n'y en aura aucun.

Tag(s) : #Ferroviaire, #Corrèze, #Creuse, #Haute-Vienne

Partager cet article

Repost 0