Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aéroport de Périgueux-Bassillac (Dordogne)
Aéroport de Périgueux-Bassillac (Dordogne)

Il y a quelques jours, nous vous parlions de l'aéroport d'Agen-La Garenne, menacé de perdre sa ligne vers Paris et donc la quasi-totalité de ses passagers. Mais un aéroport se trouve dans une situation encore pire, l'aéroport Périgueux-Bassillac : 7256 passagers transportés en 2011.

La dernière délibération en date du Grand Périgueux, la communauté d'agglomération pétrocorienne, vient appuyer ce constat catastrophique. En effet, celle-ci vient de voter une subvention de 1.2 million d'euros pour la seule ligne desservant l'aéroport, celle reliant quotidiennement le chef-lieu de la Dordogne à l'aéroport de Paris-Orly. On peut donc légitimement se poser la question de savoir pourquoi les habitants du Grand Périgueux devraient payer une quinzaine d'euros par habitant pour une ligne que très peu d'entre eux ont les moyens d'emprunter ? Il faut dire que le tarif d'un aller simple est prohibitif, 600 €, presque le prix d'un vol transatlantique. Il l'est d'autant plus que la compagnie Twin Jet touche près de 200 € d'argent public par passager transporté, en plus du prix du billet, si l'on rapporte la somme déboursée au nombre de passagers.

Une autre question peut aussi être posée quant à la légitimité de l'existence d'un aéroport à Périgueux, aéroport le moins fréquenté de toute la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et deuxième aéroport de Dordogne. Peut-on justifier son fonctionnement alors que l'aéroport de Bergerac-Dordogne-Périgord est à moins de 50 km, l'aéroport Brive-Vallée de la Dordogne à 60 km et les aéroports de Limoges-Bellegarde et d'Angoulême-Cognac à moins de 80 km ? C'est la question qu'on peut se poser, d'autant plus que les 1.2 millions d'euros évoqués précédemment ne couvrent que le fonctionnement de la ligne mais pas celui de l'aéroport. Selon le dernier rapport d'activité publié par le ministère du développement durable et datant de 2011, l'aéroport de Périgueux-Bassillac atteignait un déficit (hors subventions) de 1.044.000 d'euros. Celui-ci n'avait enregistré que 68.000 € de chiffre d'affaires lié aux prestations aéronautiques, soit de quoi couvrir 4.6 % de ses frais d'exploitation ...

Tag(s) : #Dordogne, #Aérien

Partager cet article

Repost 0