Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LGV Limoges-Poitiers, derniers déroulements

Alors qu'on la pensait enterrée jusqu'en 2030 au moins par le rapport Mobilité 21, une rencontre entre des élus limousins et le président de la République à la toute fin du mois de septembre aurait suffi à relancer le projet. L'Etat accepterait ainsi de prendre sa part dans le financement contrairement à ce qui avait été annoncé auparavant.

La FNAUT (Fédération Nationale des Associations d'Usagers de Transports) exprime son opposition au projet de LGV Limoges-Poitiers, ne comprenant pas l'intérêt du chef de l'Etat pour ce projet qu'elle juge irrationnel, dangereux et coûteux.

Les conseils généraux de la Vienne, de la Corrèze, le conseil régional de Poitou-Charentes et les villes de Brive et de Poitiers se sont désistées pour le financement de la ligne tandis que la région Limousin déboursait 5.5 millions d'euros supplémentaires pour le financement des études de la LGV. 150 millions d'euros auraient ainsi déjà été investis en acquisitions foncières et études préliminaires.

Dernier rebondissement en date, il provient de la Cour des comptes qui critique la rentabilité des lignes à grande vitesse en France. La LGV Nord atteindrait ainsi 3 % de rentabilité contre 12.9 % annoncées au moment du projet. Cela signifie que le retour sur investissement devrait se faire en 33 ans au lieu de 8 prévus ... La Cour des comptes s'attaque également aux prévisions de trafic de la LGV Limoges-Poitiers, qui seraient significativement exagérées alors qu'elles était déjà annoncées à 3.3 % ... Le fonctionnement de la ligne serait ainsi financé à 80 % par des subventions publiques.

Tag(s) : #Ferroviaire, #Haute-Vienne, #Vienne, #Corrèze

Partager cet article

Repost 0