Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors que la campagne pour les élections municipales de mars 2014 s'organise petit à petit, beaucoup de listes devraient prôner une extension du réseau de trolley-bus voire l'électrification de certaines lignes (la 10 notamment puisque étant la plus fréquentée).

Le trolley-bus adopté par la municipalité de Limoges à partir de 1943 est une des particularités de la capitale limousine et possède bien des avantages : un confort inégalé, des nuisances sonores réduites, un coût d'exploitation bien inférieur à celui des bus, une meilleure durée de vie et surtout aucune émission de gaz à effet de serre. Les deux défauts du trolley-bus sont les investissements importants qu'il faut réaliser pour électrifier les lignes et la pollution visuelle qu'engendrent les caténaires.

Pour éliminer ces défauts tout en conservant les avantages du trolley, il existe une solution. Ou plutôt, il existera, car cette solution sera livrée à partir de 2016, investir dedans serait donc prendre une belle longueur d'avance. Il s'agit du bus électrique, jusque là, rien de révolutionnaire puisque cela existe déjà mais avec une autonomie toute relative. Ici, il s'agit d'un bus électrique qui se recharge à chaque arrêt en se connectant avec une prise située dans l'abri-bus et directement reliée au réseau électrique standard. La recharge s'effectue le temps de laisser descendre ou monter un passager grâce à la technologie de charge ultra-rapide. Il n'y a donc pas besoin de lourds travaux et les caténaires deviennent inutiles et donc l'investissement qui devrait être moindre rend cette technologie plus économique que le trolley-bus tout en conservant toutes ses qualités. L'électrification du réseau pourrait ainsi se faire plus rapidement qu'en développant celui de trolley-bus.

Vidéo commerciale du WATT System développé par l'entreprise française PVI

Tag(s) : #Transports en Commun, #Haute-Vienne

Partager cet article

Repost 0